Dédicace à Osaka | Signing Session in Osaka

27/04/14
/FR

Déjà quelques semaines que je suis rentrée d’un voyage fabuleux à Osaka au Japon. J’ai eu en effet l’immense chance d’être choisie pour exposer au festival d’art français d’Osaka où je représentais la galerie Art Up Déco. Ce festival s’est tenu au Hankyu Department Store pendant une semaine. J’ai eu l’occasion d’exposer une cinquantaine de toiles, dans un style que je montre un peu moins souvent ici : mélange d’aquarelle et de collage aux inspirations asiatiques; mais également une trentaine de tirages, principalement des œuvres réalisées pour mes précédentes expositions en Russie.

/EN

A few weeks ago I returned from a fabulous trip to Osaka, Japan. I was very lucky to have been chosen for an Osaka French art festival where I was representing the Art Up Déco gallery. The festival lasts one week and is held at Hankyu Department Store. I had an opportunity to show some fifty paintings in the style I show less often here: a watercolours and collage mixture of Asian inspirations. I also showed thirty prints mostly of the artworks I made for my Russian shows.

Watercolours by MinaSmoke
Solo Show in Osaka – MinaSmoke

/FR

Je suis partie seule sans ma petite tribu, et j’étais vraiment curieuse (et un peu effrayée) de vivre cette aventure en solo. Et bien je n’ai pas été déçu — la galeriste a été vraiment adorable et le public japonais très réceptif à mes œuvres. J’ai été vraiment impressionné de voir à quel point le dessin et l’illustration en général, sont très appréciés du public japonais, et cela par des personnes de tout âge. Je rencontre encore beaucoup de difficultés en France à faire accepter mes œuvres illustrées dans des galeries d’art « classiques » (celles non spécialisées en illustration), à Osaka, aucun problème — les gens ont accueillis mon univers avec beaucoup d’intérêt et de bienveillance.
Toutes les photos de l’exposition sont visibles ici.

/EN

I went alone, without my little family and was really curious (and a little frightened) to live this adventure solo. Well, it went even better than I expected — the gallerist was very sweet to me and the Japanese public very receptive to my artworks. It really impressed me to see how the culture of drawing and illustration in general are appreciated by the Japanese public of all ages. It is still rather hard for my illustrative works to be accepted in the regular art galleries (the ones not specifically specialising in illustration), while in OSaka it was not a problem — the public received my universe with a lot of interest and sympathy.
More photos from the show here.

Signing Session – MinaSmoke

/FR

J’ai eu très peu de temps pour visiter car le rythme des dédicaces était très intense, à peine le temps de faire quelques virés shopping à l’exubérant canal Dotonbori, de me régaler dans les restaurants ou de grignoter le soir des sushis et de délicieux gâteaux à la fraise dans ma chambre d’hôtel.

/EN

I had very little time for sightseeing, as the signing session schedule was quite intense, barely enough for a few brief shopping sprees at the exuberant Dotonbori channel, enjoy the restaurants or snack on sushis and delicious strawberry cakes in my hotel room.

Dotonbori Channel
The Best Food

/FR

J’ai eu heureusement l’opportunité de passer à Kyoto qui est à peine à trente minutes en train d’Osaka. Une ville que je rêvais de visiter depuis plusieurs années, avec ses temples, le quartier des geishas, ses salons de thé (j’y ai mangé un inoubliable ramen avec des nouilles au thé)… Cela correspondait tellement à l’idée que je me faisais du Japon — un mélange étourdissant de modernité et de tradition. Kyoto, je reviendrai !

/EN

Fortunately, I got an opportunity to visit Kyoto, which is barely thirty minutes by train from Osaka. I have been dreaming for years to visit this city with its temples, the geishas neighbourhood, tea rooms (where I tasted an unforgettable ramen with tea noodles)… It fit the vision of Japan I had so well — a stunning mixture of modernity and traditions. Kyoto, I shall return!

MinaSmoke in Kyoto

/FR

Enfin, ce voyage n’aurait pas été le même si je n’avais pas rencontré au festival une créatrice de bijoux adorable — Natacha Plano. C’était également la première fois qu’elle faisait le voyage jusqu’à Osaka pour présenter son travail, et découvrir la ville ensemble, entre deux fous rires, c’est tellement mieux ! Je vous invite à découvrir son travail au travers de son blog. Petit clin d’œil aussi à Sarah qui exposait avec sa marque Les invasions éphémères et qui fut la parfaite guide dans les salles de jeux et magasins de la ville.

/EN

Finally, this trip would not have been the same if I haven’t met an adorable jewellery designer at the festival — Natacha Plano. It was her first time visiting Osaka to show her works, and discovering the city together, giggling, is so much better! I invite you to discover Natasha’s work at her blog. A special mention to Sarah who was there with her brand Les Invasions Ephémères and who was a perfect tour guide around the city’s arcade game rooms and shops of all sorts.

15 commentaires

  1. C’est un joli récit, ça donne bien envie d’aller voir de ce côté là du monde :)

    • MinaSmoke dit :

      Je pense que ça te plairait, il est un peu difficile de trouver un endroit pour s’isoler et se ressourcer à Osaka (enfin en tout cas, je n’ai pas eu le temps de trouver ces petits lieux calmes), mais le rythme est plus cool à Kyoto. Et ma galeriste m’a dit que pour le coté zen il fallait aller dans le nord du Japon et profiter des sources thermales…

  2. Anne-Julie dit :

    qu’elle est belle, cette photo de toi avecle parapluie :)

    • MinaSmoke dit :

      Ce temple était magnifique Anne-Julie, mais il y avait une pluie de folie, et je ne peux pas dire que j’ai eu le temps de m’y ressourcer du coup :)

  3. Meg dit :

    Un voyage pareil, c’est juste génial ! Les « collages asiatiques » seront-ils aussi en vente ici, dans la boutique ?

    • MinaSmoke dit :

      Tous les originaux ont été vendus Meg, mais je pense de plus en plus à ouvrir une petite boutique séparée avec des tirages et des originaux dans ce style ;)

  4. cocco dit :

    Merci pour ce reportage qui nous fait voyager en touches délicates, colorées et « parfumées » comme le sont tes oeuvres… (c’est malin, j’ai envie de gâteau à la fraise maintenant ! ;-)).
    Tes aquarelles/collage ne sont pas antinomiques avec l’univers des personnages… C’est juste une autre facette que je suis ravie de découvrir un peu plus…
    Je ne suis pas étonnée de l’accueil qui t’a été fait (ou qui a été fait à ton travail plus exactement) ; je trouve qu’en France, nous cloisonnons, mettons trop d’étiquettes, comme si l’on avait peur d’être perdu dans les méandres des liens qui se tissent entre les différentes formes d’expression…

    • MinaSmoke dit :

      Cocco, je crois que tu te serais régalée avec ces desserts à la fraise, C’est étrange mais je n’ai jamais mangé de fraises aussi bonnes qu’au Japon! Et quand les pâtissiers se mettent à faire des desserts « européens » avec tout le savoir faire japonais, c’est juste délicieux!
      Et tu as très bien résumé pour les étiquettes que nous mettons en France, les galeristes ont peur de proposer des choses différentes un peu hybrides…

      • cocco dit :

        Je pense aussi que l’art culinaire tout en subtilité au Japon me plairait (étant donné ce que j’en connais ici) ;-)
        Pour ce qui est des fraises (comme pour les autres fruits et légumes d’ailleurs), l’industrie nous prive des goûts originels et de la diversité. J’ai eu la sensation de me rappeler le goût des fraise de mon enfance avec les quelques Charlottes que j’ai cultivées en pot cet été, et il faut avoir la chance de trouver des fraises sauvages (les vraies fraises des bois) pour retrouver le goût authentique de ce fruit (qui est très différent de la Charlotte d’ailleurs). Pour les fraises, comme pour les formes artistiques, il faut que cela rentre dans une case précise ! Les créateurs de graines et les artistes ont cela en commun, ce champs d’action qui est la possibilité de transgresser les cadres établis… :-)

  5. Kmye Chan dit :

    Super !! Ca a l’air d’avoir été une expérience géniale en effet ! :D
    Je ne suis pas étonnée que ton travail ait bien marché au Japon, ton mélange délicat de poésie et de couleurs ne pouvait que leur plaire !

    (Sinon, rien à voir, mais j’ai fait une photo quasiment identique à la tienne devant ce même temple avec une jeune Japonaise en yukata et ombrelle… weird ! 8D )

  6. Anaïs dit :

    Merci beaucoup pour ce compte-rendu! Les photos sont superbes, ça donne envie! ;) J’aime beaucoup tes « autres » oeuvres et je suis contente de voir que le Japon aussi! ^^

    Bon évidement, entre les nouilles au thé, les sushis, et les gâteaux aux fraises… Maintenant, j’ai faim ; ça a l’air drôlement bon tout ça! *v*

    Et encore bravo pour cette belle expo!

  7. Natacha dit :

    Je viens de me rendre compte que je ne t’ai même pas remercié de m’avoir cité dans ce joli texte.
    Tu as bien décrit les choses et je pense que c’est ce ‘décloisonnement’ qui nous a donné des ailes en revenant et une energie pour des projets que l’on aurait pas osé toucher avant!

Les commentaires sont fermés